Malwares : Android plus visé que iOS

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Selon les rapports publiés par les autorités américaines au mois de Juillet 2013, 80% des malwares mobiles s’attaquent au système d’exploitation Android. Malgré sa popularité sur le marché de la téléphonie mobile, iOS reste épargné par les cybercriminels avec seulement 0,7% des attaques.

Le PC délaissé par les malwares au profit des terminaux mobiles

Avec l’explosion des ventes de smartphones dans le monde, les cybercriminels n’ont pas tardé à réagir. Ils n’ont pas délaissé totalement les attaques perpétrées contre la messagerie serveur et l’infrastructure physique en général mais ont préféré s’orienter vers les tablettes tactiles. Celles fonctionnant sous Android sont principalement visées même si ce système d’exploitation n’est pas le seul à être populaire dans le monde.

Pour les autorités, lutter contre les malwares est difficile pour le système d’exploitation Android à cause de la dispersion de ses versions. Si la migration vers la nouvelle version est quasi-instantanée pour les autres systèmes, ce n’est pas le cas pour les mobiles fonctionnant sous Android. Si au mois de Juillet 2013, la version 4.2x était déjà disponible, plus de 63% des terminaux mobiles fonctionnaient encore sous 4.1x, 4.0x  et voire même 3.2. 33,1% des appareils mobiles fonctionnaient même encore sous la version 2.3.

Les anciennes versions faciles  à atteindre

Les cybercriminels s’attaquent donc à Android via les failles de sécurité de ses versions antérieures. Comme les utilisateurs de smartphone s’en servent également comme serveur de mail mobile, l’attaque peut provenir des courriels indésirables reçus. Il y a également les sms contenant un trojan envoyé par les cybercriminels ainsi que les logiciels malveillants proposés sur des plateformes de téléchargement factices. D’après les experts, près de 718 000 applications Android ont été infectées par les malwares au mois d’Aout 2013.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »